carat

carat [ kara ] n. m.
• 1355; it. carato, ar. qîrât « petit poids »; gr. keration « tiers d'obole »
1Chaque vingt-quatrième d'or fin contenu dans une quantité d'or. Or à dix-huit carats.
2Métrol. Unité de mesure de masse valant 0,2 gramme, utilisée dans le commerce de joaillerie. Quart du carat. grain. Perle, diamant de dix carats.
3Loc. fam. Dernier carat : dernière limite. Viens à 6 heures, dernier carat.

carat nom masculin (italien carato, de l'arabe qīrāṭ, poids, du grec keration, petit poids) Unité de mesure de masse de 2 dg, employée dans le commerce des diamants et pierres précieuses. (Nom officiel carat métrique.) Unité du titrage de l'or dans un alliage. (Chaque carat représente un vingt-quatrième du poids de l'alliage.) ● carat (citations) nom masculin (italien carato, de l'arabe qīrāṭ, poids, du grec keration, petit poids) Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz Montmirail 1613-Paris 1679 La vérité jette, lorsqu'elle est à un certain carat, une manière d'éclat auquel on ne peut résister. Mémoirescarat (expressions) nom masculin (italien carato, de l'arabe qīrāṭ, poids, du grec keration, petit poids) Familier. Dernier carat, dernière limite, jusqu'au dernier moment.

carat
n. m.
d1./d Vingt-quatrième partie d'or fin contenue dans une masse d'or.
d2./d Unité de masse pour les diamants, les pierres précieuses (0,2 g).

⇒CARAT, subst. masc.
JOAILL., ORFÈVR.
A.— Unité de poids employée pour l'estimation des pierres précieuses, en particulier des diamants, et équivalant à quatre grains :
1. Grand-père, se jugeant tout à fait informé, fit un geste large de la main, où brillait un diamant de quatre carats.
H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 213.
Spéc. Ensemble de très petits diamants qui se vendent au poids. Ce n'est que du carat (Ac. 1798-1878).
Au fig., péj., vieilli. Ce qui brille, sans avoir pourtant beaucoup de valeur. (Attesté ds LITTRÉ).
Loc. À triple carat :
2. ... son discours [de V. Hugo] était un discours cyclopéen, bon à beugler au Colisée sous Domitien, de la rhétorique à triple carat, une suite de gros morceaux sans lien, sans transition.
SAINTE-BEUVE, Mes poisons, 1869, p. 44.
B.— Unité de mesure employée pour l'estimation du titre de l'or et équivalant au vingt-quatrième de la masse totale d'un alliage contenant de l'or. Il n'y a point dans le commerce d'or à vingt-quatre carats (Ac. 1798-1932).
Au fig. Prix, valeur d'un être ou d'une chose.
Loc. adv. À vingt-quatre carats. Au plus haut degré. À trente-six carats. Au delà du possible; d'une manière qui dépasse la mesure ordinaire. C'est pas votre sœur qui me remplacera! Une dévote à trente-six carats! (BALZAC, La Rabouilleuse, 1842, p. 426) :
3. Et de son côté, Marcel est empoigné par Musette. Il l'adore à trente-six carats, comme dirait cet intrigant de Colline.
— Pauvre garçon! dit Mimi, lui qui est si jaloux!
MURGER, Scènes de la vie de bohème, 1851, p. 172.
Arg. Prendre du carat. Prendre de l'âge, vieillir :
4. Le Nantais frôla ses tempes un peu argentées.
— L'âge, mon vieux! On en est tous là. On prend du carat.
A. LE BRETON, Razzia sur la chnouf, 1954, p. 25.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Var. karat ds Lar. 19e-20e, QUILLET 1965. Étymol. et Hist. [1355 d'apr. BL.-W.5]; 1360 quarais plur. (Inventaire du duc d'Anjou ds GDF. Compl.); 1367 caraz id. (Recettes et dépenses du roi de Navarre, 195 ds QUEM.). Empr. à l'ital. carato « id. » (1278 à Venise ds DEI), lat. médiév. caratus (1264 Bologne d'apr. DEI, v. aussi Mittellat. W. s.v. caratum), lui-même empr. à l'ar. « graine de caroubier; petit poids (24e partie du denier à la Mecque; 20e partie en Iraq) » (FREYTAG, t. III, p. 427a) lui-même empr. au gr. « caroube; petit poids » comme le b. lat. ceratium « petit poids » (Isidore de Séville ds TLL s.v., 856, 20) v. aussi FEW t. 19, pp. 94b-95a, s.v. . Fréq. abs. littér. :20. Bbg. BRÜCH (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 317. — HOPE 1971, p. 33. — KOHLM. 1901, p. 16.

carat [kaʀa] n. m.
ÉTYM. 1355; ital. carato; arabe qīrāt « petit poids »; du grec keration, proprt « gousse », puis « tiers d'obole ».
tableau Mots français d'origine arabe.
1 Chaque vingt-quatrième d'or fin contenu dans une quantité d'or (presque toujours après un numéral). || L'or absolument pur aurait vingt-quatre carats, vingt-quatre carats de fin (→ 1. Or, cit. 1). || Or à dix-huit, vingt, vingt-trois carats. || Combien de carats de fin dans cet or ?
1 Son mors doit être d'or à vingt-trois carats.
Voltaire, Zadig, 3.
Loc. adj., vx. À vingt-trois, à vingt-quatre carats : parfait, absolu (souvent iron.). || Un sot à vingt-quatre carats.
2 (…) quoique ignorante à vingt et trois carats,
Elle passait pour un oracle.
La Fontaine, Fables, VII, 15.
À trente-six carats : au-delà du possible.
2 Carat (métrique) : unité de masse qui sert d'étalon aux joailliers. || Le carat métrique vaut 0,2 g. || Quart du carat. Grain. || Une perle, un diamant de dix carats.
Par ext. || Du carat (collectif), se dit de petits diamants dont le poids n'excède pas le carat et qui se vendent au poids.
3 Argot vieilli. Année (d'âge). || Une môme de vingt-deux carats.(Collectif).Prendre du carat, de l'âge.
4 Loc. fam. (Le) dernier carat : (l')extrême limite, (la) dernière limite. || Rendez-moi votre travail à la fin du mois, dernier carat. || C'est le dernier carat.
3 Vous devez opérer entre 5 h 15 et 5 h 30 du matin, dernier carat, a souligné Gérald.
Roger Borniche, le Gang, p. 62.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.